Feu de jardin et écobuage

Share

illustration feu de branchesLa combustion à l’air libre de végétaux émet de nombreux polluants : particules, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines et furanes. Outre la gêne pour le voisinage et les risques d’incendie qu’elle engendre, cette activité contribue à la dégradation de la qualité de l’air.

Brûler à l’air libre 50 kg de végétaux verts dégage autant de particules nocives que 3 mois de chauffage d’un pavillon avec une chaudière au fioul, ou près de 6 000 km parcourus par une voiture diesel récente.

Réglementation en Savoie

L’incinération de déchets ménagers, y compris végétaux, est interdite par le règlement sanitaire départemental (Article 84 de l’arrêté préfectoral du 3 mars 1986). Toute infraction peut être sanctionnée d’une contravention de 3ème classe (450 €). Les déchets verts produits par les particuliers doivent être compostés sur place ou dirigés vers les déchetteries.

L’utilisation du feu en forêt, ainsi que les écobuages, sont également interdits (Arrêté préfectoral du 26 mars 2012).